Accueil » AQGP » La maladie de Lyme au Québec

La maladie de Lyme au Québec

Conférence par Marion Ripoche,

Marion RipocheGroupe de recherche en épidémiologie des zoonoses et santé publique  Faculté de Médecine Vétérinaire, Université́ de Montréal.

Marion Ripoche travaille au sein du groupe de recherche en épidémiologie des zoonoses et santé publique à la Faculté́ de Médecine Vétérinaire à l’Université́ de Montréal.

Présentation de la maladie de Lyme et des tiques, ainsi que du cycle épidémiologique. La maladie de Lyme chez l’homme et les mesures de préventions. Émergence et expansion de la maladie de Lyme au Québec et la surveillance à y apporter.

Intervention de Marion Ripoche au congrès 2016 de l’AQGP

La maladie de Lyme est émergente au Québec. On entend souvent parlé de cette maladie à travers les médias.

Une maladie vectorielle émergente en expansion au Québec

Au Québec, les populations de tiques Ixodes scapularis infectées par la bactérie Borrelia burgdorferi se trouvent particulièrement dans les zones suivantes :

  • une grande partie de la Montérégie
  • le sud-ouest de la région de la Mauricie-et-Centre-du-Québec
  • le nord et l’ouest de l’Estrie.

En 2015, 160 cas de maladie de Lyme ont été rapportés au Québec, comparativement à :

Les cas augmentent lentement mais sûrement : on comptait que 32 cas en 2011. Vous pouvez consulter une carte de risque sur le site de l’institut national de santé du Québec. En comparaison, on compte jusqu’à 300.000 cas par an aux Etats-Unis.

Il est important que les spécialistes de la gestion parasitaire connaissent le cycle et le comportement de la tique pour mieux la traiter. Il est également intéressant de pouvoir conseiller les clients en matière de prévention.

Qu’est-ce que la maladie de Lyme ?

maladie de lyme La tique est présente dans plusieurs régions du monde surtout dans le nord des Etats-Unis et en Europe. C’est un gros acarien qui se nourrit de sang comme le moustique, la puce ou la punaise de lit.

Les rongeurs, et plus particulièrement le tamia rayé et la souris à pattes blanches, mais aussi les cervidés, sont des réservoirs naturels de la bactérie. La tique peut les piquer sans pour cela leur transmettre la maladie.

Si la tique pique l’homme, elle peut lui transmettre l’infection. Mais ce n’est pas systématique car toutes les tiques ne sont pas infectées par la bactérie Borrelia Burgdorferi.

A savoir : il n’existe pas de transmission d’homme à homme, ce n’est pas contagieux.

Où trouve-t-on la tique ?

Les tiques se trouvent dans la forêt, sur le sol. Elles montent sur un brin d’herbe, sur une plante et s’accrochent à l’animal. Les tiques ne tombent pas des arbres comme on le pense à tort. Elles sont à terre au niveau des jambes

La tique n’aime pas les milieux secs, mais plutôt les milieux humides, dans les feuilles, la canopée, et protégée du soleil

Hypothèse : l’augmentation de la population de tiques pourrait venir du réchauffement climatique, un environnement plus favorable et de la fragmentation des forêts.tique de l'homme

Cycle de vie de la tique

Au printemps les œufs sont pondus et vont éclore. Des larves sont dans l’environnement et se nourrissent sur de petits animaux.

La 2e année, elles se transforment en nymphes. A l’automne, les nymphes muent en adultes.

Les moments les plus à risque pour l’homme sont au printemps et en automne. C’est surtout au printemps, quand le temps se met au beau et que l’on sort pour pique-niquer, courir, faire des activités extérieures, se promener en forêt…

Son cycle dépend de la température : plus il fait chaud plus le cycle est rapide.

Les symptômes chez l’homme

Si on enlève la tique avant un délai de 48h, la bactérie n’a pas le temps d’infecter l’homme. Après ce délai, la bactérie passe. Les symptômes sont la fatigue, des douleurs musculaires, des irritations cutanées, des troubles du système nerveux.

Puis, la maladie devient chronique avec une arthrite chronique, des sensations de vertige, des étourdissements…

Mais cette maladie étant rare, elle n’est pas toujours facile à diagnostiquer par le médecin.

Traitement de la maladie de Lyme

Le diagnostic se fait à partir d’un examen clinique, puis par un test sérologique, prise de sang qui signale la bactérie

La prise d’un antibiotique classique dans les 3 premières semaines est efficace pour traiter la maladie. Il n’existe pas de vaccin, la prévention est donc importante.

Il existe une surveillance passive : ce sont les personnes qui ramènent la tique au médecin ou au vétérinaire.

Depuis 2007, les instituts de santé ont lancé une surveillance active. Le but est de comprendre où se trouvent les tiques, leur mode de vie, les facteurs de risque et pour surveiller le territoire.

Pour trouver des tiques dans l’environnement, il suffit de laisser traîner un morceau de tissu blanc derrière vous en vous promenant. Les tiques vont s’accrocher sur la flanelle. Cette technique est efficace pour dénombrer le nombre de tiques sur une surface donnée. Mais cela prend du temps pour échantillonner un petit espace.

Comment se protéger des tiques ?

« Mieux vaut prévenir que guérir »

Vous pouvez :

  • utiliser des répulsifs anti-moustiques pour les repousser,
  • porter des pantalons longs et clairs pour voir le point noir,
  • mettre des chaussettes par-dessus les pantalons,
  • inspecter à la fin de la balade en forêt, enfant et animaux domestiques
  • prendre une douche pour enlever les tiques
  • passer les vêtements à la sécheuse

Les experts antiparasitaires peuvent recommander à leurs clients d’aménager le terrain :

  • retirer les feuilles mortes,
  • couper les arbres, débroussailler,
  • éviter que les écureuils ou chevreuil viennent sur le terrain
  • tondre la pelouse régulièrement,

Que faire si une tique est plantée sur vous ?

tique incrustéeRetirer la tique dans un délai de 48h. Attention une piqûre n’est pas douloureuse.

Utiliser une pince à épiler ou un tire-tique acheté en pharmacie ou vétérinaire. Retirer la tête pour enlever toute la tique d’un coup. L’idéal est de conserver la tique et l’apporter à analyser : quel endroit, la date…

Si vous avez un doute, consultez un médecin.

Les symptômes sont un peu identiques sur un chien et un chat. Il existe des colliers et sprays anti-tiques pour animaux domestiques.

En résumé

La maladie de Lyme est due à une bactérie

  1. Vecteur : tique
  2. Réservoir naturel : rongeur
  3. Environnement : la forêt

On note une augmentation des cas de Lyme au Québec et une expansion vers le nord depuis 2013.

Il faut se préserver en portant des vêtements longs et inspecter sous la douche.

Voir les autres conférences de l AQGP 2016

Laisser un commentaire